womenlymir.ru

Haupt Karte Feed Feedback

Osteoporose 56 ans femme

La recherche se limitait aux études menées chez l’être humain et publiées en anglais.Les preuves étaient principalement de niveau II; les preuves de niveau I étaient moins nombreuses, puisque la plupart des publications étaient des études d’observation ou des rapports de cas (Tableau 1).Toutefois, ses amies lui ont conseillé de vous demander de mettre fin à son traitement par le bisphosphonate, car elle le prend depuis assez longtemps et il pourrait lui causer du tort. Dans son dossier, vous constatez que vous aviez prescrit une DMO pour la première fois lorsqu’elle avait 65 ans afin d’évaluer son risque de fracture.alendronate, risedronic acid, zoledronic acid, etidronic acid, bisphosphonate-associated osteonecrosis of the jaw, atrial fibrillation, esophageal neoplasms, renal insufficiency, chronic, atypical, femoral fracture, drug holiday pour toutes les dates jusqu’au 31 décembre 2012.À ce moment-là, le score T de sa DMO était de −2,8 à la colonne lombaire et de −2,5 au col du fémur.Le rapport de radiologie confirmait des fractures par tassement de stade 2 (réduction de la taille vertébrale de 25 % à 40 %) dans les vertèbres thoraciques T10 et T11, ce qui la plaçait dans la catégorie à risque élevé de fracture. Les amino-bisphosphonates (alendronate, risédronate et acide zolédronique) sont les traitements de premier recours dans la prévention des fractures chez les patients à risque élevé St-Jean, votre patiente de 71 ans, vous a rendu visite aujourd’hui pour parler de son rapport de densité minérale osseuse.À l’examen, vous avez constaté que sa taille avait baissé d’autant que 5 cm depuis l’âge de 25 ans.Les résumés présentés aux réunions annuelles de l’ de 2008 à 2012 ont également fourni des études pertinentes.Elle n’avait jamais eu de fracture de fragilisation ni pris de glucocorticoïdes.Les études pertinentes qui répondaient aux questions principales ont été retenues et revues aux fins d’inclusion.

Thema In: